On se reverra

Lisa Jewell

En 2005, à Ridinghouse Bay, une plage anglaise du Yorkshire, une jeune mère célibataire qui vit de travaux artistiques, Alice Lake, et ses trois enfants découvrent un homme assis sur le sable depuis la veille, les yeux rivés à l’horizon. L’inconnu n’a aucune idée de son état civil, de ce qu’il fait là ni d’où il vient. Alice décide de l’héberger pour une nuit dans un petit studio au fond de son jardin. Loin du Yorkshire, dans la grande banlieue de Londres, Lily Montrose, une Ukrainienne de vingt et un ans, est morte d’inquiétude : son mari Carl, qu’elle a épousé à Kiev et avec qui elle est rentrée dix jours plus tôt de leur lune de miel, semble s’être volatilisé. Elle décide de prévenir la police qui commence ses investigations… Douze ans plus tôt, en 1993, sur la plage de Ridinghouse Bay, a eu lieu ce que les journaux nomment un tragique fait divers. Une nuit, après une fête très arrosée dans un manoir, une jeune fille de quinze ans, Kirsty Ross, et son petit ami de dix-neuf ans, Mark Tate, se sont noyés dans les lames de la mer du Nord. Antony Ross, qui avait dû renoncer à leur porter secours, a été victime d’une crise cardiaque. Son fils de dix-sept ans, Grey, a survécu. Mais cette version est-elle la bonne ? Lire la suite

416 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 142x213

Citation texte

The New York Times : Jewell maîtrise parfaitement l'art de faire monter le suspense et la tension.

Haut de page